• NÂÂÂNDE!?

    NÂÂÂNDE!?  Nââândé!?  NÂÂÂNDE!?

    Les tribulations d'une japonaise à Paris.

    Par

    Eriko Nakamura

    中村繪里子

    éditions Nil

    C'est ce que je lis en ce moment .

    NÂÂÂNDE!?

    Eriko Nakamura est une célébrité au Japon. Présentatrice vedette de Fuji TV dans les années 90, elle a acquis une nouvelle notoriété en réalisant, en 2000, le rêve de beaucoup de japonaises : devenir parisienne. Mariée à un français, mère de trois jeunes enfants, elle vit à Paris depuis 10 ans et décrypte, pour le public japonais, les mœurs françaises dans des émissions spéciales, des livres, des chroniques de journaux ou des conférences. Nââândé ! ? est son premier ouvrage écrit en français pour un public français.

    NÂÂÂNDE!?

     

    NÂÂÂNDE!?

     

    NÂÂÂNDE!?

    C'est un gros succès de librairie en ce moment.

    Une Japonaise installée à Paris dresse le portrait plein d'humour d'amour et d'effroi
    des Français au quotidien. Un livre aussi drôle qu'instructif.

    Nââândé ! ? (Ohlala mais que se passe t-il ! ?), c'est le cri que cette japonaise, vivant à Paris depuis dix ans, continue de pousser chaque jour ou presque dans le métro, chez le médecin, dans un dîner en ville, lors d'un mariage, d'un réveillon, face à un policier, au volant de sa voiture, sur la banquette d'un taxi, dans des toilettes publiques, en boîte de nuit ou chez le boucher.

    Le médecin ? Le « déshabillez-vous » de nos généralistes est une terrible offense pour les japonais : extrêmement pudiques, ils se font toujours examiner... en blouse. Le mariage ? Mais quelle pagaille : chez les japonais c'est une cérémonie réglée...à la minute près. Le métro ? Mais ou sont-ils les jours de grève ? À Tokyo, quand les conducteurs débrayent, le trafic est... normal. Les toilettes publiques ? En découvrant le soin qu'ils apportent à ces lieux, on comprend que les nôtres leur paraissent... Nââândé ! ?
    Avec humour et sagacité, Eriko Nakamura fait le tour de nos façons d'être, en nous expliquant comment cela se passe chez elle. Pudeur, raffinement et volonté de ne pas se faire remarquer d'un côté. Individualisme, hédonisme et sans-gêne de l'autre. Le choc est nécessairement violent... au point que certains japonais visitant la capitale pour la première fois sont victimes d'une dépression violente : « le syndrome de Paris ».

    Portrait décapant et inédit de la vie parisienne, ce livre est aussi l'occasion de découvrir, de façon ludique, la société japonaise. Une société qui accorde tellement peu de place à l'individu qu'on comprend pourquoi Paris - même si elle est une épreuve - reste un fantasme pour les japonais, et surtout pour les japonaises.


    A lire sans modération c'est vraiment drôle.

    « Art Spiegelman à la bibliothèque du Centre PompidouBouledogue français de la belle époque. »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 17 Avril 2012 à 08:07

    bonjour jean -marc

    bonne lecture alors , un défaut de moi je n'aime pas lire et c'est pas bien..pour gmail la prochaine fois que je passe sur ton autre site je peux t'ajouter a mon cercle d'amis puisque tu as gmail

    et je peux mettre ton lien de site

    c'est ce que je voulais t'expliquer mais parfois je m'exprime trop vite hihihi donc si ça te dérange pas je le ferai  avec plaisir

    passe une bonne semaine bisous

     

    gif

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :