• Les trois soeurs version androïde par Hirata Oriza

    C'était hier au théâtre de Gennevilliers.

    J'ai trouvé la pièce très plaisante. C'est un peu du boulevard japonais. Les acteurs étaient très attachants et les robots surprenants. En ouverture de rideau il y avait la courte pièce Sayonara.

    Le tout en japonais avec des surtitres sur le fond de scène.

    Hirata Oriza

    平田オリザ

    Oriza Hirata, né en 1962 à Tôkyô, est metteur en scène et écrivain. Il crée la compagnie de théâtre Seinendan (1983) et monte des spectacles à partir de ses propres textes (Gens de Séoul, 1991 - Confessions d'un simple d'esprit, 1993 - Nouvelles du plateau S, 1994 - La maison en flamme ou le courage, 1995 - Tōkyō Notes, 1995 / Prix Kishida). Depuis 1986, la compagnie

    Les trois soeurs version androïde

     

    L’auteur et metteur en scène japonais Ozira Hirata adapte "Les Trois Soeurs" de Tchekhov et propose "Sayonara ver.2". Dans ces deux pièces qui parlent des aspirations et des doutes liés à la vie humaine, de notre désir de consolation, les robots introduisent un trouble captivant.

     

    Les trois soeurs version androïde

     

     

    Qu’est-ce qui différencie un humain d’un robot ? À première vue pas grand-chose.
    Les progrès de la technique étant ce qu’ils sont. Intrigué, le dramaturge et metteur en scène Oriza Hirata, dont le théâtre flirte parfois avec la science fiction, a voulu tester cette différence en apparence infime dans l’espace du plateau. Deux de ses nouvelles créations, Sayonara ver.2 et Les Trois Soeurs version Androïde, ont été écrites non pas pour des robots, mais en intégrant l’existence d’androïdes dans la trame même du drame. Dans ces deux spectacles, des comédiens en chair et en os se confrontent à l’un des leurs qui n’est autre qu’un robot. Une expérience qui n’aurait pas été possible sans le travail de haute précision ayant permis la réalisation d’un être baptisé "géminoïde", lequel, au lieu d’être animé par un moteur électrique, est mu par un actuateur pneumatique qui confère à ses mouvements un aspect plus humain – jusqu’à imiter la respiration, par exemple.
    Pour Oriza Hirata, ce robot n’est pas un gadget, mais un élément déterminant de sa création. Dans Sayonara ver.2, des parents ont engagé un géminoïde pour prendre soin de leur fille atteinte d’une maladie incurable. Sur scène, un robot et une actrice se donnent ainsi la réplique. Dans Les Trois Soeurs version Androïde, l’action se déroule sur fond de crise sociale dans une petite ville du Japon. Une des sœurs morte a été remplacée par un androïde par son père chercheur en robotique de pointe. Avec cette adaptation, Oriza Hirata catapulte Tchekhov dans le futur – un futur qui rappelle beaucoup nos préoccupations d’aujourd’hui. 

    Les trois soeurs version androïde

     

     


     

    Les trois soeurs version androïde par Hirata Oriza 

     

    Dans la cafétéria avant le spectacle.

    Les trois soeurs version androïde par Hirata Oriza

     

     

    Les trois soeurs version androïde par Hirata Oriza

    « Maintenez l'aide aux réfugiés de Fukushima.Bonnes Fêtes de Noël »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :