• Le Pavillon aux Pivoines au Châtelet

    J'ai eu des places pour Février.

    Je suis ravi.

    Une première européenne

    En chinois, surtitré

    Proclamé patrimoine mondial culturel en 2001 par l’UNESCO, le Kunqu, né il y a six siècles dans la région de Jiangnan, fut une célèbre forme d’opéra classique chinois, inégalée du XIIIe au XIXe siècle. Il se différencie de l’opéra de Pékin, qui le supplantera au XIXe siécle, par l’élégance et la sophistication de son style si apprécié de l’aristocratie et des lettrés.


    Le Pavillon aux pivoines, chef-d’œuvre Kunqu narrant les amours de Du Liniang et Liu Mengmei, est une immense épopée (55 actes) composée en 1598 par le poète Tang Xianzu.


    Ce spectacle à Paris est une première européenne, et pour cette occasion, Tamasaburo Bando a choisi un programme spécial de trois actes et six tableaux : Promenade – Rêve – Portrait – Mort – Souvenir – Renaissance, tournés vers le modèle de l’amour parfait.


    Tamasaburo Bando a entrepris une approche expressément chinoise pour ce spectacle qu’il a produit et réalisé en 2008 à Pékin, puis les années suivantes à Suzhou, Shanghai, Hong Kong et Tokyo, partout loué unanimement par la critique. Star adulée, Bandô Tamasaburô a accédé, le 20 juillet 2012, au titre rare de « Trésor national vivant », désignation offerte à une personne que le gouvernement a choisie comme exemple éminent de la tradition culturelle japonaise.

    Le Pavillon aux Pivoines au Châtelet

    Bandō Tamasaburō V (坂東玉三郎, de son nom d'origine Morita Shinichi, né le 25 avril 1950) est l'un des plus grands acteurs japonais contemporains de Kabuki.

    Il est né le 25 avril 1950 et a eu comme maître Morita Kan'ya XIV de la guilde de Yamatoya.

    En août 1970, Yukio Mishima le décrit comme suit :

    « L'onnagata est la fleur du Kabuki, et bien que dans ce domaine les grands anciens soient indispensables, s'il n'y avait pas ces fleurs en bouton que sont les jeunes, le Kabuki ne pourrait survivre.

    Le Pavillon aux Pivoines au Châtelet

    Aujourd'hui, quand bien même on voudrait cultiver de telles fleurs, il n'y a pas de terroir pour ce faire et l'on ne peut qu'attendre impatiemment un miracle.

     

    Je voulais également des billets pour des solos de Kabuki de Tamasaburo Bando mais c'était complet!!!

    « Matcha Latte de l'après midi.La Grande Motte en hiver »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Mardi 22 Janvier 2013 à 20:11

    Bonsoir Jean-Marc Paoli

    Tu as beaucoup de chance d'avoir cette invitation

    Je ne suis pas très art chinois, cependant ces vidéos sont magnifique, quelle douceur et quelle grace dans le geste , oui c'est beau

    Bonne soirée mon ami

    Bisous

    Méline

    2
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 09:58

    Moi j'aime la culture chinoise et japonaise en général donc quand je peux j'essaie d'aller au spectacle. D'autant que l'acteur de cet opéra est considéré comme trésor national au Japon.

    bisou et bonne journée.

    3
    Jeudi 24 Janvier 2013 à 13:05

    Tamasaburo, elle ( il?) est très belle !

    4
    Jeudi 24 Janvier 2013 à 13:48

    Tamasaburo est un 女形 un homme qui joue le rôle de la femme dans le théâtre Kabuki comme le veut la tradition.

    Il a beaucoup de succès au Japon. 

    J'aurai bien voulu allez voir du Kabuki dans ta ville à Tokyo. Mais le temps passe trop vite.

    5
    Jeudi 24 Janvier 2013 à 15:29

    Oui, je sais bien qu'il est un homme. (^_^) L'acteur masculin interprète des rôles féminins, c'est naturel pour nous. Je crois que Tamasaburo est un des plus "belle" acteur de kabuki.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :