• A fleur de peau

    A fleur de peau 

    Exposition Henri Fantin -Latour  visitée hier après midi au musée du Luxembourg.

    Le Musée du Luxembourg a la générosité de laisser les visiteur prendre des photos.

    Merci !

     

    Un parcours d'exposition qui rassemble plus de cent cinquante œuvres qui retracent la carrière d'un artiste qui s'est imposé comme une figure marquante de son siècle. Tableaux, lithographies, dessins et études préparatoires suivent un plan chronologique.

     

     

    Le musée du Luxembourg présente, avec Henri Fantin-Latour, À fleur de peau, une rétrospective de l’œuvre de l'artiste (1836-1904). La première exposition organisée à Paris depuis l’exposition de référence qui lui fut consacrée en 1982. Le parcours met ici en lumière le rôle des peintures « d’imagination » au sein du travail du peintre.

     

    cette exposition met en lumière les œuvres les plus emblématiques d’un artiste surtout connu pour ses natures mortes et ses portraits de groupe, et révèle également la part importante occupée dans son oeuvre par les peintures dites « d’imagination ».

    Très attaché dès sa jeunesse à la restitution fidèle de la réalité, Fantin-Latour explora également, avec délectation, une veine plus poétique qui le rapproche des symbolistes. L’exposition propose un parcours dense rassemblant une soixantaine de tableaux et une trentaine de lithographies, dessins et autres études préparatoires.

    Suivant un plan chronologique, l’exposition s’ouvre sur les oeuvres de jeunesse de l’artiste, en particulier les troublants autoportraits qu’il réalise dans les années 1850-1860. Confiné dans l’atelier, Fantin-Latour trouve alors ses sources d’inspiration au coeur de son intimité : modèles captifs, ses deux soeurs sont mises en scène en liseuses ou en brodeuses, tandis que les natures mortes savamment composées des années 1860 révèlent, déjà, les qualités d’observation exceptionnelles du jeune artiste.

     

     

    Des lys blanc dans un vase 

    autoportrait de l'artiste 

    autoportrait 

     

     

     

    Sublime nature  morte : l'eau dans le vase transparent , le plateau en laque japonaise 

    à gauche l'épouse du peintre et à droite sa jeune soeur 

    autoportrait 

     encore une superbe nature morte dans un vase sur pied. 

     La belle soeur et l'épouse 

     

     

     la belle soeur qui semble avoir un caractère bien trempé 

     

     

     

     

     dessin au fusain 

     Superbe expo. 

    ......................

    .......... 

    « La faune du bois de BoulogneLe café de deux moulins »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Vendredi 20 Janvier à 06:36

    Bonjour Jean-Marc

    merci pour ce magnifique partage

    je suis de nouveau fainéante en ce moment avec les pps hihi

    il fait froid mdr

    je te souhaite un bon week-end,

    bisous

    week-end

      • Vendredi 20 Janvier à 07:20

        Bon week-end à toi aussi Véro 

        j'en ai assez de l'hiver 

        bisous 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :